Posté par : Toine jeudi 18 mai 2017

Le temps des émergences est arrivé. C'est une première pour moi d'assister à ce spectacle magique qu'est la naissance d'une libellule. 
Voici comment s'effectue le passage de la vie aquatique à la vie aérienne, une métamorphose à haut risque :
Le soleil commence à se lever au bord de l'étang et la larve est déjà sortie de l'eau. Elle a grimpé et s'est accrochée solidement à un jonc ou un roseau. L'enveloppe chitineuse se fend à l'arrière derrière la tête. La fente s'agrandie pour laisser passer la tête. La libellule commence à sortir la tête vers le bas.

Émergence d'une libellule à quatre taches

Déploiement des ailes après le retournement

La libellule à quatre taches émergée se fait sécher au soleil

Premier vol vers les arbres finir de peaufiner le séchage une peu plus en sécurité

Émergence d'une Cordulie bronzée


Le moment critique arrive...On se dit que la libellule va tomber la tête la première mais c'est à ce moment là qu'elle se redresse et s'accroche à sa dépouille larvaire que l'on appelle l'exuvie.

Extraction de l'abdomen
 Elle semble tirer sur son abdomen qui finit par sortir. Voilà, l'extraction est terminée, et sous l'action du liquide interne qui se met sous pression, son corps va s'allonger et ses ailes s'étirer.



Déploiement des ailes


La libellule émergée que l'on appelle imago, atteint sa taille finale et entame une phase de maturation sexuelle, au cours de laquelle ses couleurs définitives apparaissent. 

Les couleurs commencent à apparaître
Premier envol de la libellule qui quitte définitivement sa vie terrestre.

La Cordulie bronzée en vol

Libellule à quatre taches

Libellule à quatre taches
Pendant la phase d'émergence, la libellule est très vulnérable et sans défense. En pleine période de nourrissage, les oiseaux profitent de cette opportunité et se servent allégrement  de ses "repas" faciles à capturer. Les fourmis et les grenouilles peuvent également se nourrir des libellules fraichement émergées. Le taux de mortalité est estimé jusqu'à 50% sur une journée pour certaines espèces. Sans compter sur l'action de l'homme qui souhaite, en cette période de pêche, nettoyer les berges de l'étang à coup de débroussailleuses... 
On ne peut être qu'admiratif devant ces petites fées des airs si fragiles qui répètent chaque année le cycle de la vie et qui luttent pour le maintien de leur espèce. 

{ 3 commentaires... lire ci-dessous ou Commentaire }

- Copyright © d'un instant à l'autre | photoblog nature par Toine - Skyblue - Powered by Blogger - Designed by Johanes Djogan - Modified by Toine 2014 -